Bienvenue

Bienvenue sur notre blog .. Vous trouverez sur ces quelques pages notre expérience quotidienne durant trois années sans voiture. Nous espérons que celle-ci vous aidera à sauter le pas ou en tout cas à réduire vos trajets automobiles et pourquoi pas votre empreinte écologique.


Bonne visite !

samedi 1 mars 2008

Historique

Préambule
En fait, tout a commencé il y a huit ans ... quand nous nous sommes rencontrés, Grégory et moi, Laurence. Je vous passe les détails. Comme tout bons consommateurs, nous avons rapidement souhaité notre maison bien à nous, un boulot pour se la payer, et une petite auto pour nous y conduire... et pourquoi pas deux ! Cela a duré trois ans.



2005-2006 : la prise de conscience
Mais nous avons très vite senti que cette vie ne nous convenait pas ; boulot, dodo, ... auto ! Nous aspirions à une vie plus simple. A la naissance de Zoltan (2003) j'ai souhaité me consacrer à lui ; plus de travail, et donc plus de voiture pour moi. Grégory allait au travail en vélo régulièrement (500m, pas l'Everst à monter... juste une bonne petite côte digne de notre regretté pays de Caux... même pas plate la normandie !)



septembre 2005 : le 1er déménagement
Histoire de ce compliquer un peu le quotidien, on s'éloigne du boulot de Grégory, 4 kilomètres, c'est pas énorme mais quand il faut faire deux allez-retour dans la journée, c'est déjà moins rigolo surtout sous le temps capricieux (on n'a pas dit pluvieux) de normandie. Heureusement, le véhicule du boulot est là pour "les coups de mous".

Si pour moi la voiture n'était pas une solution, il a fallu que j'apprenne à me bouger autrement. Et 1km à vélo, dans ma tête, c'était la manche à traverser à la nage. Faut dire aussi que j'avais Zoltan dans le siège tout de même... vous ne vous rendez pas compte !! Mais finalement, petit à petit, j'ai apprécié de profiter des livraisons à domicile ( commerce à 15kmà, de découvrir le marché et sa convivialité, la bibliothèque (10km) et ses 2h aller-retour ! Et surtout à surtout, les vacances en train ; fini le stress de 8h de voiture, remplir le coffre à ras bord, prévoir l'heure de départ selon le petit. Le train, ça signifie, pouvoir bouger, pas de conducteur donc disponibilité entière pour les enfants, manger tranquillement, se dégourdir les pattes (ben ouai, même après les énième trajet, c'est toujours aussi rigolo de marcher dans un train en route, qui tangue !) Et puis pour moi, ça veut dire ne plus se prendre la tête 8 mois avant le départ, parce que la voiture, sur la route, le trajet, les autres conducteurs, ... c'est psychologique, je ne supporte pas !!




Juillet 2006 : le grand saut

Alors comme on s'en passait très bien, un beau jour du mois de mai, j'ai dit à Greg "allez, on la vend". Comme s'il n'attendait que mon autorisation, mais un peu paniqué tout de même "quoi, t'es sûre, TU ne vas pas le regretter ? Toi qui n'es pas très... sportive ?" Alors on acheté nos deux tribans, notre première carriole et nous nous sommes séparés de notre "Boumbo" (trafic jaune) ne faisait plus parti de notre vie. (petite larme)
  • achat de nos deux vélos
  • achat de notre première carriole (une via nova)
  • vente de notre renault trafic après 2 ans 1/2 de bons et loyaux services



février 2007 : le 2ème déménagement
Bye-bye la normandie, direction Tonnerre, petite ville que nous avons choisie tant pour le boulot que pour ses avantages :
  • mon boulot à 100m de la maison (que nous venons d'acheter)
  • avec 6000 hab Tonnerre compte tout ce qu'il faut en commerces, services, loisirs,...
  • une gare à 1000m sur la ligne Paris-Dijon
  • un garage renault à 50m qui fait la location de véhicules pas trop cher (au cas où)




novembre 2007-février 2008 : la parenthèse
  • achat d'une petite renault twingo pour la fin de grossesse de Laurence et les premiers jours de Zya
Plus de détails dans Grossesse et vélo



février 2008 : nouveaux investissements
En février, et après mainte lecture, il nous a paru évident que notre première carriole, acheté en 2006, ne serait pas celle qui porterait Zya car après de bons et loyaux services elle se révélait être de plus en plus dangereuse. De plus, elle ne possédait pas d'amortisseurs et n'offrait pas de solution adaptée pour y mettre un siège pour tout petit. Nous avons donc fait des recherches. De plus, le vélo n'est pas uniquement un moyen de locomotion au quotidien, mais aussi pour les balades en week end (sur chemin). Nous espérons aussi parcourir de nombreux kilomètres lors des congés de Grégory. Il nous fallait une remorque de bonne qualité, solide, pratique, où l'on puisse mettre un siège bébé, et qui soit agréable pour les enfants (qui ne leurs fasse pas supporter de grandes secousses). Nous avons donc choisi d'investir dans :



décembre 2009 : argh, de nouveau une voiture !

Arrivée dans l'allier : la campagne, ses vaches, la gare à 25km,... et pour Grégory l'obiligation d'avoir une voiture pour le boulot.

Merci de vos commentaires et autres petits mots d'encouragements..
j'en ai bien besoin !

Signé "La fénéante de la famille !!"

1 commentaires ; laissez-nous vos commentaire !:

cyclotan a dit…

Eh bien moi je dis Bravo.
Bravo d'oser braver cette société du tout bagnole. Moi j'ai parfois l'impression qu'on me prends pour un extra terrestre quand je dis que j'utilise mon vélo pour aller au boulot, pour aller en ville ( à 7 km), pour aller faire les courses, pour aller à la bibliothèque, pour partir en vacances...
J'ai, en effet, décidé d'aller au boulot en vélo+train il y a presque 2 ans maintenant (depuis juin 2006) et ça a été vraiment le déclic. Je me suis aperçu que l'on pouvait faire pratiquement tout en vélo + train. Bon je n'ai pas réussi à persuader ma famille et nous avons toujours une voiture quand même, mais je fais 20 000 km de moins par an. Avec ça j'ai pu demander à travailler à 90% et j'ai donc, en prime, 25 jours de congés supplémenatires par an.
Non je n'échngerais plus ces 5 semaines de vacances supplémentaires contre une voiture.
Quand je parle du vélo comme moyen de transport avec mon entourage, j'entends souvent dire "et comment on fait avec les enfants? pour les amener à l'école?". Eh bien, vous êtes la preuve que c'est possible, si il fallait cette preuve.
Encore une fois bravo et continuer comme cela.